Au travers d'une carte interactive, ce site entend rendre hommage aux disquaires et vendeurs de cylindres phonographiques qui, dès la fin du 19ème siècle, ont permis aux Parisiens de découvrir l'enregistrement sonore.
Certains d'entre eux ont traversé plusieurs décennies, d'autres n'ont connu qu'une brève existence. Tous ont disparu.
Disquaires de Paris tente de raconter un bout de leur histoire en proposant pour chacun des témoignages visuels.
Cette première version de Disquaires de Paris se concentre sur les premières décennies de l'industrie phonographique, à l'ère du cylindre et du 78 tours. Une prochaine version couvrira une période plus large.

    Adresse :
    Date d’ouverture : - Date de fermeture:

    Pourquoi ce projet ?

    Au travers d'une carte interactive, ce site entend rendre hommage aux disquaires et vendeurs de cylindres phonographiques qui, dès la fin du 19ème siècle, ont permis aux Parisiens de découvrir l'enregistrement sonore.
    Des premiers vendeurs de phonographes aux grands magasins de la Belle Époque, des réparateurs de TSF aux disquaires arméniens de Belleville, des centaines de commerces, spécialisés ou non dans la vente de musique enregistrée, ont existé aux quatre coins de Paris. Certains d'entre eux ont traversé plusieurs décennies, d'autres n'ont connu qu'une brève existence. Tous ont disparu.
    "Disquaires de Paris" tente de raconter un bout de leur histoire en proposant pour chacun des témoignages visuels : pochettes illustrées, tampons, vignettes, publicités, cartes postales...

    Une frise chronologique située au dessus de la carte permet de naviguer dans le temps. Cette première version de Disquaires de Paris se concentre sur les premières décennies de l'industrie phonographique, à l'ère du cylindre et du 78 tours. Une prochaine version couvrira une période plus large.

    Contactez-nous !

    Malgré le travail de recherche effectué et la mobilisation d'un important réseau de collectionneurs, "Disquaires de Paris" est encore loin d'être exhaustif. Certains commerces s'avèrent difficiles à documenter, ceux en particulier qui ont connu une existence trop brève ou une activité très réduite.

    Toute suggestion d'ajout de nouveaux commerces ou de témoignages visuels supplémentaires est la bienvenue, n'hésitez pas à nous contacter.

    Comment avons-nous procédé ?

    Les différents éléments visuels proposés sur "Disquaires de Paris" ont été collectés au fil du temps sur des brocantes ou mis à dispositions par des collectionneurs. Un travail de recherche aux Archives de Paris a permis de déterminer la date de création et de fermeture des différents commerces figurant sur la carte, grâce notamment à la consultation de l'ancien Bottin du commerce et des archives du Tribunal de Commerce de Paris.

    Ce site appelé "Disquaires de Paris" couvre l'ensemble des commerces ayant vendu des supports enregistrés dans la capitale, il inclut ainsi également les marchands de cylindres phonographiques, apparus dès les années 1890.
    Une part importante des commerces présentés ici n'étaient pas spécialisés dans la vente de disques et de cylindres. Certains existaient d'ailleurs bien avant la naissance de l'industrie phonographique, à l'image de certains luthiers et facteurs de piano, qui furent parmi les premiers à se lancer dans la commercialisation des supports enregistrés. Dans le cas de ces derniers, la date d'ouverture qui a été retenue ne correspond pas à la création du commerce mais au début de la commercialisation de cylindres ou de disques.
    Les dates de création et de fermeture des différents commerces indiquées sur le site peuvent parfois être sujettes à caution. S'il a été très utile pour mener à bien ce travail de recherche, le Bottin du commerce s'est avéré être une source souvent incomplète et pas toujours mise à jour. Des recherches complémentaires et des recoupements avec d'autres documents ont permis de corriger certaines erreurs, mais certaines dates doivent encore être affinées.

    Remerciements & Crédits

    - Projet à l'initiative de Thomas Henry, collectionneur de disques 78 tours et auteur du blog Ceints de bakélite.

    - Confectionné à la main par DOUNY.

    Merci à l'ensemble des personnes qui ont contribué d'une manière ou d'une autre à la création de "Disquaires de Paris", par leurs conseils avisés ou par les différents documents qu'ils ont bien voulu mettre à disposition : Julien Anton, Jalal Aro, Claire Béchu, Jean-Baptiste Béchu, Roger Bernier, Henri Chamoux, Hervé David, Claude Fihman, Gérard Frappé, Philippe Garnier Delabaudinière, Marion Gaussen, Philippe Gemgembre, Joël Guilbaud, Daniel Hennemand, Samuel Marc, Manuel Rabasse, Jonathan Ward ainsi que les équipes des Archives de Paris, du Calif, de Gallica et du Centre de Recherche en Ethnomusicologie.